Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des Airelles

Le blog des Airelles

Bienvenue ! Les Airelles sont à votre service avec 17 ans de popotte chez Guy Demarle et ce blog pour vous proposer des recettes différentes de celles qui sont faites en ateliers ou cours de cuisine... Si vous passez par là, laissez un petit commentaire !

CHEESE CAKE AUX POIREAUX

   

     Proportions pour le Flexipat 2 cm

      225 g de pain grillés suédois complets

110 g de beurre mou

2 blancs de poireaux + beurre ou huile olive

4 cuillères à soupe de vin blanc,

4 oeufs

500 g de fromage blanc à tartiner (Saint-Morêt ou Ricotta)

15 cl de crème fraîche épaisse

100 g de gruyère râpé

60 g de parmesan râpé

1 botte de ciboulette

sel, poivre

 

Mettez les petits pains suédois dans le bol du robot et mixez-les, ajoutez le beurre mou ou fondu en petits morceaux. Malaxez et tapissez le Flexipat avec cette préparation. Réservez au frigidaire.

Emincez finement les poireaux. Dans une sauteuse faites-les suer dans du beurre ou de l'huile d'olive, salez et poivrez. Ajoutez le vin blanc et laissez-le s'évaporer en le portant à ébullition. Laissez tiédir. Préchauffez le four à 180 °C, thermostat 6.

Battez les œufs, ajoutez le fromage frais et la crème, ainsi que le parmesan, le gruyère, la ciboulette ciselée et les poireaux. Mélangez bien et rectifiez l'assaisonnement si c'est nécessaire. (il faut que cela soit bien « relevé »). Versez dans le Flexipat.

Faites cuire le cheesecake au four pendant 30 minutes environ, le dessus doit être bien doré. Laissez-le refroidir et mettez au frais 24 heures. 

Démoulez le cheesecake et remettez-le à l’endroit sur une planche à découper. Coupez-le en carrés de 2 cm pour l’apéritif ou en part plus grande pour une présentation à l’assiette avec une salade par exemple : mesclum assaisonnée d'une vinaigrette à l'huile d'olive et au citron. Ces cheesecakes peuvent aussi se déguster tièdes.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article